an evolution without revolution, but enough to be the best

At first glance, it’s pretty hard to tell the Apple Watch Series 8 apart from its next generation. The new Apple smart watch is not intended to revolutionize the concept that has made it the market’s safe bet, but to consolidate it.

Since the arrival of the Series 4 and its change in screen and size, the best way to define the different iterations of the Apple Watch… is to reach the user through a series of small but constant improvements. Every generation since the screen change has offered something more. Small changes that, with each new watch that comes onto the market, have made it a more complete product. Not for lack of possibilities, but to offer a small additional step that will allow us to continue being the reference in the market.

The Apple Watch Series 4 was to the Apple Watch what the iPhone 4 was to Apple phones. The foundation on which everything else was built. Then came the always-on screen (series 5), the blood oxygen monitor (series 6), and then a new screen update and the long-awaited fast charging (series 7).

Over time, software improvements were made that, in one way or another, shaped the capabilities of the watch and, as with iPhones, increased the capabilities of previous models. Indeed, since the Apple Watch Series 4, everyone has received, with each update, the same news, leaving aside those related to new sensors or hardware features limited to a particular model.

apple watch series 8

Apple repeats its strategy of small improvements instead of big revolutions. The Apple Watch Series 8 is the best example of this strategy. A new smartwatch that doesn’t change much compared to the previous version, but that, with its two great novelties, is repeated once again as the easiest smartwatch to recommend among all those available on the market. In short, this is a smart watch so well designed that there is not much to say about it.

The Apple Watch Series 8 is in line with its predecessors: small improvements in a rounded package

The Apple Watch Series 8 follows this trend. It continues to evolve slowly but surely, offering an improvement over the previous generation which will undoubtedly be appreciated by those who buy an Apple Watch for the first time or make the leap from previous generations. The two biggest changes to the Apple Watch Series 8 are basically the temperature sensor and fault detection. The others come with watchOS 9 and, to a greater or lesser extent, are also available on older models.

Battery life didn’t increase significantly, maybe an hour or two more in normal use, to be generous. There are also no new hardware options that open up a wide range of possibilities for third-party applications. The temperature sensor, one of the main attractions, works in a rather discreet and limited way. As Apple itself boasts, Series 8 is making healthy progress; or rather, properly.

is precisely the What’s up at all The Apple Watch Series 7 was an exceptional watch, just like the Series 8. There was no compelling need to redesign everything. Nor include disturbing elements. It was enough, as Apple did, to take a small step. And that’s what he did and what the Series 8 offers.

As for the 7 series, The Apple Watch Series 8 is the same size again, with two versions available, in 41mm and 45mm cases. The only difference is the screen size.

As for the colors, one of the main attractions, Apple offers new variants:

  • Aluminum, in the colors Midnight, Star White, Silver and (PRODUCT) RED.
  • Stainless steel in gold, silver, graphite and space black.

There’s no hunter green from last year, which was a pretty nice and understated addition. Neither titanium nor ceramic, leaving a gap in this segment for the Apple Watch Ultra. However, it retains the GPS-only or GPS+LTE aluminum options. All steel models include LTE.

The 8-series screen remains identical to the 7-series. LTPO Retina OLED screen. with a maximum brightness of 1000 nits that is welcomed outside, always on, and whose design reaches the edges. It is the most important element of the Apple Watch. And that continues to make it the best watch available on the market.

An unprecedented jump compared to the 5 series, few news compared to the 7 series


As for the brains of the Apple Watch Series 8, Apple has made the leap to the SIP S8 with a 64-bit dual-core processor. It is a welcome change for the longevity of the device, but it is true that… in our tests, it didn’t make a significant difference. Since the Series 6, the clock has been running very fast, and the Series 8 continues in this vein: responding quickly, with fluid animations and extremely fast syncs.

The speed and power efficiency of SIP S5 and S8 have taken a big step forward. And, in fact, the initial pairing with the iPhone is three times faster, in our experience, compared to the Series 5.

All other connectivities remain intact. The 8 series is also equipped with the W3 wireless chip and the U1 bandwidth chip. It also retains Bluetooth 5.0 (the Ultra goes to 5.3).

The best new feature is one that hopefully you’ll never have to use.

What changes diametrically is the new improved three-axis gyroscope and the new high G-force accelerometer that Apple claims offers a higher dynamic range than any other smartwatch. And what are these two improvements for? Mainly because of something that Apple itself hopes you never have to use (and neither do we): collision detection.

This new system, which detects when you’ve been involved in a traffic accident and automatically alerts emergency services, is a new feature exclusive to Apple Watch Series 8 (as well as newer iPhones). Takes advantage the capabilities of the new positioning and environmental pressure sensors as well as an advanced sensor fusion algorithm formed, according to Apple, from more than a million hours of real driving and crashes.

Apple Watch Series 8, the gold standard in health and activity tracking

apple watch series 8
The other big change in the Series 8, as they say, is the temperature sensor. The idea is to measure the temperature of the wrist for functionality related to well-being. The Series 8 actually includes two sensors: one for the wrist and one to detect the ambient temperature and make the calculation as accurate as possible.

The temperature sensor is a nice addition that not everyone will benefit from.

There is an important point to note here. Though can be used interchangeably by men and women is a social help function that is included in the header cycle control in the health domain. In fact, although everyone can benefit from it, it is more intended for women who are planning a pregnancy. So there is no app like Blood Oxygen or ECG to monitor temperature. Also, at first glance, it is not possible to check the body temperature.

The Apple Watch Series 8 takes measurements throughout the night, only when the user is asleep and sleep measurement or sleep mode is activated. The rest of the day no data is collected. And it only shows the variation of the average temperature, not the exact temperature of the wrist or the body. Although the Apple Watch collects this data, there is no easy way to access it, except by accessing the health database as part of cycle tracking.

For this to work, the Apple Watch needs to measure your body temperature for 5 nights to average it and show you data from there. With this it will only report the variation of +1/-1º (or smaller values) on the health graph, not the exact temperature. Something to keep in mind if you were looking to use the clock sensor as a thermometer. Although the Apple Watch, as they say, it collects the data well (you can see the exact temperature of each measurement), but it is not easily accessible. However, this opens the door for Apple to improve the possibilities of the software in the future.

To date, temperature sensor information and functionality is fairly limited beyond cycle or ovulation tracking. It’s relevant enough to a lot of people though, so while you don’t use the sensor for anything else, it’s certainly a good thing that Apple is implementing this system in the Series 8.

The rest of the health characteristics do not receive major changes. Compared to previous versions, all the additional features, such as HR zone training or even sleep phase analysis,[19459074 sont identiques à ceux de la série 7 (et même 5). Et dans tous nos tests, la série 7 et la série 8 offrent la même précision. Les tests ont également été réalisés avec le même étalonnage sur les deux modèles et avec le même profil sanitaire.

Dans les sports cardiovasculaires avec peu d’activité au poignet, l’Apple Watch Series 8 reste imbattable, comme c’était le cas avec les modèles précédents. Mais dans la même veine, et malgré les améliorations constantes apportées aux capteurs de fréquence cardiaque, l’Apple Watch Series 8 reste imbattable, elle échoue encore occasionnellement dans les sports motorisés comme le CrossFit ou l’haltérophilie, où la position de la montre est critique.
Apple Watch Series 8
Nous aurions aimé qu’Apple utilise les nouvelles améliorations du gyroscope et des capteurs pour améliorer les mesures dans ce type de sport, car il fait toujours la même chose aujourd’hui une estimation approximative en utilisant l’autre paramètre. C’est le cas depuis les premières générations de la montre. D’autant plus qu’Apple, via Fitness+, propose de la musculation avec des appareils. Peut-être une autre fois.

Bienvenue à l’entraînement en zone RH et aux nouvelles mesures de course, mais la gestion du repos et de la récupération dans l’application Fitness nous manque toujours.

En ce sens, huit générations plus tard, nous ne disposons toujours pas d’une bonne gestion des repos physiques ni de la mesure de la récupération et de l’effort actif. Bien que cela ne soit pas directement lié à la Série 8 elle-même, mais est intrinsèque à la plateforme elle-même.

Cela aurait été une bonne occasion d’augmenter la mesure de la VRC et de fournir à l’utilisateur plus de contexte VRC, ou d’améliorer l’application Fitness, maintenant qu’elle arrive aussi sur l’iPhone sans Apple Watch, pour marquer les jours de repos en fonction de l’activité physique et de l’entraînement par zone.

Bien que l’écosystème Apple soit très riche en applications offrant ce type d’informations (comme Athlytic ou HRV Training), il est toujours intéressant de voir quelle serait la proposition d’Apple à cet égard. L’Apple Watch étant d’ailleurs le dispositif de référence pour le suivi de l’activité physique et de la santé (du moins pour le grand public).

L’une des grandes nouveautés qui vous fera sortir plus souvent de la maison

Apple Watch Series 8
La nouvelle application boussole est une autre fonctionnalité intéressante pour les amateurs de plein air (ou de tourisme, si vous le souhaitez). Encore une fois, il s’agit d’une nouvelle fonctionnalité de watchOS 9, mais étant donné que la est également nouveau sur la série 8, il est intéressant de le noter..

La montre est capable d’enregistrer notre relèvement (idéal pour les randonnées), de mettre en vue des points d’intérêt en fonction de l’orientation et de nous permettre de revenir sur nos pas si nous nous perdons. C’est un détail très intéressant que l’on finit par utiliser plus que ce que l’on pensait à première vue, c’est donc quelque chose à souligner et certainement l’une de ces petites améliorations d’Apple qui sont très appréciées.

Aucun changement dans l’autonomie de la batterie, mais le mode de faible consommation fait des merveilles pour le Series 8

En termes de points négatifs, la batterie serait le point le plus faible. Apple l’a beaucoup améliorée au fil des ans, mais la série 8 conserve la même autonomie que même l’alternative bon marché : le SE.

Il est vrai que la recharge rapide modifie énormément les habitudes d’utilisation et de recharge. Et certainement depuis la série 7 la Watch n’a plus à craindre de tomber en panne de batterie, étant donné la rapidité avec laquelle elle se recharge. Mais cela n’aurait pas fait de mal d’avoir quelques heures d’autonomie en plus pour profiter, comme on dit, de la fonction randonnée et des nouvelles capacités de la boussole.

À cet égard, le nouveau mode de faible consommation mérite également d’être mentionné. Désormais, lorsqu’elle est activée, la montre ne devient pas inutile. Il conserve la plupart de ses fonctionnalités, bien que nous perdions l’affichage permanent (si vous l’avez configuré), les notifications de fréquence cardiaque pour la fréquence cardiaque irrégulière, la fréquence cardiaque élevée et la fréquence cardiaque faible. Tout comme les mesures de la fréquence cardiaque et de l’oxygène sanguin en arrière-plan. Ainsi que des rappels pour commencer une séance d’entraînement. Dans l’ensemble, nous pouvons toujours utiliser la montre sans aucun problème, utiliser toutes les applications et prolonger considérablement son autonomie.

Le mode basse consommation permet d’atteindre 40 heures d’autonomie sans problème, mais sacrifie certaines fonctionnalités.

Le mode faible consommation et la batterie de l’Apple Watch Series 8 ne vous permettront pas de partir en vacances pendant une semaine sans chargeur, mais ils vous permettront de passer quelques longues journées sans avoir à vous soucier d’avoir un chargeur à proximité. Exactement, dans nos tests, environ 35 heures avant de recevoir l’avertissement classique de moins de 10% d’autonomie. Si vous ne vous entraînez pas intensivement avec elle, elle pourrait vous pourrez peut-être atteindre 40 heures de manière soutenue. Mais gardez à l’esprit que la fonctionnalité de la montre diminue et qu’elle est davantage destinée à un usage  » d’urgence  » qu’à une utilisation quotidienne de la batterie.
Apple Watch Series 8
À propos, le nouveau mode de batterie ne remplace pas le mode original, qui est toujours disponible. En fait, si votre montre est éteinte ou à court de batterie et que vous appuyez sur la couronne, elle affichera également l’heure comme elle le faisait avant l’avènement du mode de faible consommation. Juste l’heure, aucune autre fonctionnalité.

L’Apple Watch Series 8 en vaut-elle la peine ?

Cela dépend beaucoup de votre point de départ. Les deux améliorations les plus importantes, le capteur de température et la détection de collision, ne justifient pas à elles seules le passage d’une série 7 (ou 6) à une Apple Watch Series 8, même si elles constituent des ajouts intéressants. Vous ne trouverez pas non plus de changement dans l’autonomie de la montre ou de nouvelles fonctionnalités pour un usage quotidien. Si vous venez d’un modèle précédent, vous remarquerez le bond en avant en termes de vitesse (surtout par rapport à la Série 5) et de qualité et de luminosité de l’écran. Plus tous les capteurs qui ont été ajoutés ces dernières années.

Si c’est votre première Apple Watch, sans aucun doute, est la meilleure smartwatch que vous pouvez acheter aujourd’hui en termes de caractéristiques et de fonctionnalités. En dehors de l’Ultra, qui a un public cible différent, la série 8 offre toutes les fonctionnalités de suivi de la condition physique et est l’une des plus précises pour cela.

En outre, il veille à votre sécurité avec la détection des chutes et des accidents , dispose d’un écosystème d’applications exceptionnel avec des applications incroyables comme Athlytic, HRV Training ou Strong if you train, déjà mentionnées et de l’un des designs les plus réfléchis du marché. Une qui, en fait, est déjà une icône.

Quel que soit votre point de départ et quel que soit le type d’utilisateur que vous êtes, vous avez peu de chances de vous tromper avec cette Apple Watch. Et cela n’a pas d’importance si vous êtes un athlète ou non. Il l’est, sans aucun doute, le meilleur compagnon de l’iPhone et la meilleure Apple Watch que nous ayons testés à ce jour.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *